L'histoire de Warcraft - Chapitre 1 - 4/5/6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire de Warcraft - Chapitre 1 - 4/5/6

Message par Assuransvix le Ven 22 Avr - 20:59

Chapitre I : mythes et légendes

L'héritage des dragons



Satisfaits du petit monde qu'ils venaient de mettre en ordre et de leur travail accompli, les Titans se préparèrent à quitter Azeroth. Mais avant de partir, ils chargèrent les plus grandes espèces de ce monde de prendre soin de Kalimdor contre toute force qui menacerait sa parfaite tranquillité. En cet âge, il y avait de nombreuses espèces de dragons. Pourtant, cinq d'entre eux maintenaient leurs congénères sous leur domination. Ces cinq dragons furent choisis par les Titans pour garder ce monde naissant. Les membres les plus éminents du Panthéon les imprégnèrent d'une partie de leurs pouvoirs. Ces dragons majestueux devinrent connus sous le nom de Grands aspects, ou Aspects de dragon.



Aman'Thul, le patriarche du Panthéon, conféra une partie de ses pouvoirs cosmiques à Nozdormu, le dragon de bronze massif. Il le chargea de garder le temps lui-même et de maintenir l'ordre sur les chemins tortueux de la destinée. L'honorable et stoïque Nozdormu fut alors nommé l'Intemporel.



Eonar, Titan protectrice de toute forme de vie, donna une partie de son pouvoir à Alexstrasza, le léviathan femelle rouge. Dorénavant, Alexstrasza serait connue sous le nom de Lieuse de vie et veillerait à la sauvegarde de toute créature vivante peuplant ce monde. En raison de sa grande sagesse et de sa compassion sans limite pour tous les êtres vivants, Alexstrasza fut couronnée reine des dragons et prit la tête de ses congénères.



Eonar accorda également à la petite sœur d'Alexstrasza, Ysera le dragon vert, une partie de l'ascendance sur la nature. Ysera tomba dans une transe éternelle, liée au Rêve éveillé de la création. Connue sous le nom de la Rêveuse, elle surveillerait la nature sauvage fleurissante de ce monde depuis son royaume verdoyant, le Rêve d'émeraude.



Norgannon, le Titan gardien du savoir et maître des magies, octroya à Malygos le dragon bleu une partie de ses vastes pouvoirs. Malygos fut alors appelé le Tisseur de sorts, intendant de la magie et du secret des arcanes.



Khaz'goroth, le Titan architecte et forgeron des mondes, accorda une partie de ses pouvoirs colossaux à Neltharion, le puissant ver noir. Neltharion, dragon au grand cœur, connu par la suite sous le nom de Gardien de la terre, hérita du trône de la terre et de ses profondeurs. Il incarnerait la force du monde et serait le bras droit d'Alexstrasza.



Dotés de tels pouvoirs, les cinq Aspects furent chargés de défendre le monde en l'absence des Titans. Certains que les dragons seraient capables de garder leur création intacte, les Titans laissèrent Azeroth derrière eux pour toujours. Malheureusement, ce n'était qu'une question de temps avant que Sargeras n'apprenne l'existence de ce nouveau monde...



Le monde naissant et le Puits d'éternité



Dix mille ans avant la Première guerre entre orcs et humains, le monde d'Azeroth n'abritait qu'un seul énorme continent entouré par la mer. Cette terre, appelée Kalimdor, était la demeure de nombreuses créatures disparates, toutes en quête de survie au milieu de la sauvagerie de ce monde nouveau. Au centre du continent se trouvait un mystérieux lac d'énergies incandescentes. Ce lac, appelé plus tard le Puits d'éternité, était le cœur de la magie du monde et du pouvoir de la nature. Tirant ses énergies de l'infinie Ténèbre de l'Au-delà, le Puits jouait le rôle de source mystique, diffusant ses puissantes énergies à travers le monde afin d'alimenter la vie sous toutes ses merveilleuses formes.



Une tribu primitive d'humanoïdes nocturnes parvint petit à petit à s'installer aux abords du lac enchanté aux pouvoirs hypnotiques. Ces humanoïdes, sauvages et nomades, attirés par les étranges énergies émanant du Puits, construisirent des abris rudimentaires sur son paisible rivage. Au fil du temps, la puissance cosmique du Puits affecta la tribu, les rendant plus forts, plus sages et virtuellement immortels. La tribu adopta le nom de Kaldorei, ce qui signifiait « les enfants des étoiles » dans leur langue natale. Pour célébrer cette nouvelle société, ils bâtirent de grandes structures et des temples magnifiques tout autour du lac.



Les Kaldorei, ou elfes de la nuit comme on les nomma plus tard, vouaient un culte à Élune, la déesse de la lune, et croyaient qu'elle dormait pendant la journée au sein des profondeurs scintillantes du Puits. Les premiers prêtres et prophètes elfes de la nuit étudièrent le Puits avec une curiosité insatiable pour sonder ses secrets et ses pouvoirs inestimables. Alors que leur société prospérait, les elfes de la nuit partirent explorer Kalimdor de long en large afin de rencontrer ses autres habitants. Les seules créatures qui retinrent leur attention furent les puissants anciens dragons. Ces grandes bêtes reptiliennes vivaient souvent recluses, mais elles œuvraient pour protéger leurs terres des dangers qui pourraient les menacer. Les elfes de la nuit comprirent que les dragons tenaient le rôle de protecteurs de ce monde et qu'il valait mieux les laisser en paix avec leurs secrets.



La curiosité des elfes de la nuit les mena à rencontrer et créer des liens amicaux avec un certain nombre d'entités puissantes dont Cénarius, le remarquable demi-dieu des forêts primordiales, n'était pas le moindre. Cénarius, personnage au grand cœur, s'éprit de ces créatures curieuses et passa une bonne part de son temps à leur enseigner ce qu'il savait sur la nature. Les paisibles Kaldorei développèrent une forte empathie avec les forêts de Kalimdor et se développèrent dans l'équilibre harmonieux de la nature.



Alors que les siècles passaient, la civilisation des elfes de la nuit s'étendit à la fois territorialement et culturellement. Leurs temples, leurs routes et leurs foyers s'étendaient sur tout le sombre continent. Azshara, la reine des elfes de la nuit, belle et intelligente, bâtit un immense et merveilleux palais près du rivage du Puits pour abriter ses serviteurs favoris dans des demeures luxueuses. Ses serviteurs, qu'elle appelait Quel'dorei ou « bien-nés », applaudissaient à chacun de ses ordres et se considéraient supérieurs au reste de leurs congénères. Même si la reine Azshara était aimée par tous ses sujets de façon égale, les bien-nés étaient secrètement jalousés et pris en grippe par le reste des elfes de la nuit.



Partageant la curiosité des prêtres envers le Puits d'éternité, Azshara ordonna aux bien-nés de sonder ses secrets et de révéler son influence véritable sur le monde. Les bien-nés se mirent au travail et étudièrent le Puits sans relâche. Ils finirent par développer leur capacité à manipuler et à maîtriser les énergies cosmiques provenant du Puits. Alors que leur expérience progressait, les bien-nés découvrirent qu'ils pouvaient utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour la création comme pour la destruction. Ils avaient découvert une magie primitive et s'étaient désormais résolus à se dévouer à sa maîtrise. Même s'ils savaient que, maniée de façon irresponsable, la magie était de nature dangereuse, Azshara et ses bien-nés commencèrent à s'y adonner avec imprudence. Cénarius et de nombreux et sages érudits elfes de la nuit prévinrent que jouer avec les arts magiques, manifestement instables, ne pouvait que provoquer le malheur autour d'eux. Malgré cela, Azshara et ses partisans s'entêtèrent à accroître leurs nouveaux pouvoirs.



Au bout de quelque temps, un changement radical survint en Azshara qui affecta également les bien-nés. La caste supérieure, hautaine et distante devint de plus en plus insensible et cruelle envers ses frères elfes de la nuit. Azshara, qui autrefois attirait par sa beauté enchanteresse, était devenue inquiétante, un voile d'ombre s'était posé sur elle et son charme avait disparu. Elle commença à rester à l'écart de ses sujets bien aimés et refusait tout contact, excepté avec ses prêtres bien-nés en qui elle avait encore confiance.



Un jeune érudit du nom de Malfurion Hurlorage, qui avait passé le plus clair de son temps à étudier les arts primitifs du druidisme, commença à suspecter qu'un terrible pouvoir était en train de corrompre les bien-nés et sa reine adorée. Même s'il ne pouvait imaginer le mal qui devait survenir, il sut que la vie des elfes de la nuit allait bientôt subir des changements profonds...


La guerre des Anciens



10.000 ans avant Warcraft I



L'utilisation imprudente de la magie par les bien-nés provoqua l'émission d'ondes d'énergies issues du Puits d'éternité qui se répandirent à travers la Ténèbre de l'Au-delà. Ces ondes furent perçues par des terribles êtres de l'ailleurs. Sargeras, le Grand ennemi de toute vie, le Destructeur de mondes, fut l'un d'entre eux, et il chercha à déterminer le point d'origine de ces ondes. Il se mit à observer le monde primordial d'Azeroth, et ressentit l'énergie illimitée du Puits d'éternité. Dès lors, une faim insatiable se mit à le ronger. Le grand dieu noir du Vide sans nom décida de détruire ce monde fragile et de s'approprier ses énergies.



Sargeras, rassembla sa vaste Légion ardente et se fraya un chemin vers le monde insouciant d'Azeroth. Cette Légion était composée d'un million de démons hurlants, arrachés aux quatre coins de l'univers, tous avides de conquête. Les lieutenants de Sargeras, Archimonde le Profanateur et Mannoroth le Destructeur, préparèrent également leurs séides infernaux pour l'assaut.



La reine Azshara, enivrée par la terrible extase de sa magie, fut terrassée par la puissance de Sargeras et accepta de le laisser accéder à son monde. Même ses serviteurs bien-nés s'abandonnèrent à la corruption inévitable de la magie et se mirent à vénérer Sargeras comme leur dieu. Afin de prouver leur allégeance à la Légion, les bien-nés aidèrent leur reine à ouvrir un gigantesque portail tourbillonnant au plus profond du Puits d'éternité.



Une fois les préparatifs terminés, Sargeras entama son invasion d'Azeroth. Les démons guerriers de la Légion ardente fondirent sur le monde à travers le Puits d'éternité et assiégèrent les cités endormies des elfes de la nuit. Menée par Archimonde et Mannoroth, la Légion dévasta la terre de Kalimdor, ne laissant que cendres et malheur derrière elle. Les démoniaques démonistes invoquèrent des Infernaux qui s'écrasèrent comme des météores enflammés sur les gracieuses tours des temples. Un groupe sanguinaire de démons appelés Gardes funestes se mit à sillonner la campagne, tuant tout sur son passage. Des meutes de gangrechiens s'approprièrent les plaines. En dépit de la courageuse résistance des guerriers Kaldorei, rien ne semblait en mesure de freiner l'avancée cauchemardesque de la Légion.



Il incomba à Malfurion Hurlorage de trouver de l'aide pour son peuple désespéré. Hurlorage, dont le frère Illidan pratiquait la magie des bien-nés, avait été affecté par la corruption grandissante des classes supérieures. Après être parvenu à convaincre Illidan d'oublier sa dangereuse obsession, Malfurion décida de partir à la recherche du demi-dieu Cénarius et constitua un groupe de résistance. La superbe prêtresse Tyrande se joignit aux deux frères au nom d'Élune. Bien que Malfurion et Illidan aient tout deux été amoureux de la jeune prêtresse idéaliste, le cœur de cette dernière ne battait que pour Malfurion. Cette situation, bien que pénible pour Illidan, n'était rien en comparaison de la souffrance infligée par sa dépendance à la magie.



Illidan, dévoré par sa dépendance aux énergies magiques, devait lutter en permanence pour contrôler son irrépressible envie de se laisser enivrer une fois de plus par les énergies du Puits. Mais, grâce au soutien de Tyrande, il parvint à résister et aida son frère à trouver le demi-dieu reclus, Cénarius. Cénarius, qui vivait dans les clairières reculées du Mont Hyjal, accepta d'aider les elfes de la nuit en faisant appel aux anciens dragons. Les dragons, menés par le grand léviathan rouge Alexstrasza, consentirent à leur tour à partir à l'assaut des démons et de leurs maîtres infernaux.



Cénarius, en faisant appel aux esprits des forêts enchantées, rallia une armée d'anciens hommes-arbres et l'envoya à l'assaut de la Légion. Alors que les alliés des elfes de la nuit convergeaient vers le temple d'Azshara et le Puits d'éternité, l'affrontement tourna au massacre. En dépit de la puissance de leurs nouveaux alliés, Malfurion et les siens réalisèrent qu'il serait impossible de vaincre la Légion par la force.



Une terrible bataille fit rage entre les forces de la reine Azshara et celles de Malfurion Hurlorage autour de la capitale d'Azshara, la reine attendant impatiemment l'arrivée de Sargeras. Pendant ce temps, le seigneur de la Légion se préparait à franchir le Puits d'éternité et à pénétrer dans le monde ravagé. Son ombre grandissant démesurément à la surface du Puits, Azshara décida de rassembler ses plus puissants bien-nés. En combinant leurs magies, ils parvinrent à ouvrir un passage assez grand pour laisser passer Sargeras. Sur les champs de bataille de Kalimdor, un évènement tragique se produisit. Les détails en ont été perdus au fil des siècles, mais on sait que Neltharion, l'Aspect de dragon de la Terre, perdit la raison au cours d'un combat critique contre la Légion ardente. Sa rage se mit à le dévorer de l'intérieur et sa peau s'assombrit. Après avoir changé son nom en « Aile-de-mort », il se retourna contre ses frères dragons et les chassa du champ de bataille.



Les conséquences de la trahison subite d'Aile de mort furent dévastatrices. Les cinq dragons ne s'en remirent jamais complètement. Blessée et choquée, Alexstrasza et les autres nobles dragons durent abandonner leurs alliés mortels. Malfurion et les siens, totalement submergés, parvinrent de justesse à échapper au carnage qui s'ensuivit.



Malfurion insista pour que le Puits d'éternité soit détruit, convaincu que ce dernier était le cordon ombilical reliant les démons au monde physique. Ses compagnons, conscients que ce puits était la source de leur immortalité et de leur pouvoir, hésitèrent à avoir recours à une méthode aussi radicale. Pourtant Tyrande estima que la théorie de Malfurion était la plus sage, et parvint à convaincre Cénarius et leurs compagnons de détruire le temple d'Azshara et de combler définitivement le Puits.
avatar
Assuransvix

Messages : 593
Date d'inscription : 05/11/2010
Age : 35
Localisation : Région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum